Villa-Patumbah
© Mathias Arnold

La villa et le parc

La Villa Patumbah se trouve dans le quartier zurichois de Seefeld. Entourée d’un vaste parc public, elle figure parmi les plus imposantes propriétés de la fin du XIXe siècle en ville de Zurich et est étroitement liée à l’aventure coloniale européenne. Patrimoine suisse loue la villa et exploite au rez-de-jardin et au rez-de-chaussée la Maison du patrimoine qui est ouverte au public. Les étages supérieurs accueillent le secrétariat général de l’association.

La villa

Le négociant Carl Fürchtegott Grob a fait construire la Villa Patumbah en 1885 par Alfred Chiodera et Theophil Tschudy, des architectes zurichois réputés. Ce chef-d’œuvre de l’historicisme est un témoin des relations de la Suisse avec les colonies: entre 1869 et 1879, Grob a vécu à Sumatra, qui faisait partie alors des Indes néerlandaises, et a amassé une immense fortune grâce aux plantations de tabac. Comme lui, de nombreux Suisses ont profité du système colonial et exploité des milliers de travailleurs qui étaient employés dans des conditions précaires.

Villa-Salon-Detail-James-Batten
© James Batten
© Judith Rohrer

Lors de la construction de la Villa Patumbah, les architectes ont combiné en un tout harmonieux des éléments de style gothique, renaissance et rococo, ainsi que des motifs d’inspiration extrême-orientale. Cette splendide demeure côtoyait d’autres villas qui étaient alors construites dans la commune de Riesbach. Elle comptait parmi les édifices privés les plus onéreux à Zurich.

Asiatische-Galerie-Villa-Patumbah-Benjamin-Hofer
© Benjamin Hofer

Après la mort précoce de Grob en 1893, sa veuve Anna Dorothea Grob-Zundel et leurs deux filles donnèrent en 1911 la villa à la diaconie Neumünster qui y exploita un home pour personnes âgées durant plusieurs décennies. Lorsque l’on projeta de démolir le bâtiment dans les années 1970, la ville de Zurich le racheta. La fondation Patumbah est propriétaire de la villa depuis 2006 et l’a fait soigneusement restaurer par le bureau d’architectes Pfister, Schiess, Tropeano & Partner sous la direction de la Section cantonale des monuments historiques. Patrimoine suisse gère l’édifice depuis 2013 et y a installé son secrétariat général et la Maison du patrimoine.

Villa-Patumbah-Treppenhaus
© Heimatschutzzentrum

Le parc

Le parc Patumbah est un espace vert municipal ouvert au public toute l’année durant la journée. Il a été dessiné en 1890/1891 par l’architecte paysagiste Evariste Mertens, qui a exercé une influence déterminante sur l’art du jardin à Zurich. Le parc est conçu dans le style du jardin paysager à l’anglaise, qui allie au paysage «naturel» des éléments géométriques ornementaux. Les cheminements aux larges courbes caractérisent ce type de jardin.

Park-Muschelbrunnen-Villa-Patumbah
© Judith Rohrer
Villa-Park-Matthias-Arnold Villa-Park-Matthias-Arnold
© Mathias Arnold

Après la vente de la partie nord en 1929, le parc a été coupé en deux par une clôture durant des décennies. Ce n’est qu’en 2013 qu’il a pu être réuni à nouveau dans toute son étendue. Lis Mijnssen, la propriétaire de la partie privée, était sensible à l’intégration des nouvelles constructions du bureau d’architectes Miller & Maranta dans l’environnement historique de la Villa Patumbah. Elle a permis que le parc soit réaménagé conformément au plan originel de 1890 et ouvert à la population.

À la limite inférieure du parc, sur la Mühlebachstrasse, se situe le hammam Basar + Salon qui dispose d’un restaurant.

Patumbah-Park-Statue
© Mathias Arnold