Détails

Jeudi, 22 août 2013

Le patrimoine à fleur de peau!

Patrimoine suisse inaugure aujourd’hui la première Maison du patrimoine en Suisse à la Villa Patumbah. Le bâtiment historique fraîchement rénové, une exposition permanente au rez-de-chaussée et des offres attrayantes pour petits et grands sensibiliseront le public et lui feront vivre le patrimoine à fleur de peau. La Maison du patrimoine qui s’ouvre à Zurich offre une prestation inédite, de portée nationale, qui comble une lacune de formation dans le domaine de la médiation de la culture architecturale.

Locataire depuis juin dernier de la Villa Patumbah, propriété de la Fondation éponyme, où il a installé son secrétariat central, Patrimoine suisse inaugure aujourd’hui la Maison du patrimoine à l’occasion du vernissage de son exposition. Pour Philippe Biéler, président de Patrimoine suisse, une nouvelle page s’ouvre dans l’histoire de l’association. La médiation de la culture architecturale acquiert ainsi une place de choix parmi les activités de l’association. Oliver Martin, chef de la Section patrimoine culturel et monuments historiques à l’Office fédéral de la culture (OFC) souligne qu’il est impératif de sensibiliser les jeunes, les décideurs de demain, à l’environnement construit. C’est pour cette raison que l’OFC s’engage en faveur de la Maison du patrimoine. Les recherches de fonds pour financer l’exploitation de celle-ci vont être poursuivies.

Exposition
L’attraction phare de la Maison du patrimoine est l’exposition permanente: «Le patrimoine à fleur de peau» qui présente le patrimoine architectural sous plusieurs facettes différentes. «La vue aérienne nous permet d’attirer l’attention du public sur les modifications de notre paysage tandis que ce que nous avons sous nos yeux met en lumière le regard que nous portons sur notre patrimoine historique et que la vision de très près se focalise sur les détails de la fabrication artisanale. Car sensibiliser (davantage) au patrimoine bâti – telle est la mission de Patrimoine suisse - nécessite la prise en compte de ces trois facettes» explique Karin Artho, directrice de la Maison du patrimoine et co-curatrice de l’exposition. La subtile architecture de l’exposition qui joue sur des couleurs différentes confère une fraîcheur agréable aux pièces historiques. L’exposition interactive sollicite à maintes reprises les visiteurs et les invite à réfléchir et à agir. L’approche de la thématique du patrimoine bâti est directe et bien vivante – le patrimoine se vit à fleur de peau!

La Villa Patumbah
Le bâtiment historique préservé dans les règles de l’art – la Villa Patumbah date de 1885 – est la deuxième grande attraction de la Maison du patrimoine. La Villa est un chef d’œuvre de l’historicisme. Sa rénovation est un fleuron de la conservation-restauration et son parc un joyau de l’art des jardins. La Villa Patumbah ne permet pas seulement de sensibiliser aux finesses du patrimoine bâti. Elle témoigne de manière exemplaire des possibilités d’assurer l’avenir de monuments historiques lorsque leurs propriétaires s’engagent et qu’une affectation judicieuse leur est prévue. Le contexte et les circonstances qui ont entouré la création de la Maison du patrimoine étaient idéales.

Visite avec animation théâtrale et ateliers 
Les péripéties du passé mouvementé de la Villa Patumbah donnent toute la matière nécessaire à la troisième attraction proposée par la Maison du patrimoine: la visite des lieux avec une animation théâtrale. Sous la houlette du «serviteur éternel» Johann, des classes scolaires ou d’autres groupes peuvent visiter le parc et la villa. Le spectacle écrit tout spécialement pour la Maison du patrimoine est joué par des comédiens professionnels et garantit une visite riche d’émotions, drôle et informative, mais aussi mémorable. Pour les classes scolaires, cette visite guidée est couplée à un atelier pratique invitant à s’interroger sur ce qui fait qu’une construction a un caractère particulier. Des ateliers sur des questions d’aménagement du territoire complètent cette offre de départ. Par la suite, celle-ci sera progressivement développée et renouvelée chaque année avec la présentation de nouveaux axes thématiques. La Maison du patrimoine sera ainsi un lieu vivant d’échanges et de formation.

La visite guidée par le « serviteur éternel » Johann est en suisse allemand. Pour les visiteurs de Suisse romande, les visites guidées et les ateliers peuvent se faire en français sur demande.

Pour toute question ou tout renseignement complémentaire:

Karin Artho, directrice de la Maison du patrimoine, 044 254 57 90

 

Informations additionnels dans le dernier numéro de la revue Heimatschutz/Patrimoine

 

 

 

Sous la houlette du «serviteur éternel» Johann, des classes scolaires ainsi que d’autres groupes visitent le parc et la villa (photo: Mathias Arnold)

La Villa Patumbah et son parc (photo: Mathias Arnold)

Aperçu des salles de l’exposition «Le patrimoine à fleur de peau!» (photo: Benjamin Hofer)

Le module: «à la chasse aux détails» présenté dans la chambre de la maîtresse (photo: Benjamin Hofer)

Le module: «la voix du patrimoine bâti», installé dans le jardin d’hiver (photo: Benjamin Hofer)